CHAMPIONNAT DE FRANCE SAINT JUST EN CHEVALET

JOHNNY AUBERT CHAMPION DE FRANCE ENDURO 2

1er & 2 août 2009.

Les réactions de Fabien Planet et Romain Boucardey

Saint Just en Chevalet, dans la Loire, accueillait la 4ème épreuve du championnat de France d'enduro. La boucle, à parcourir 3 fois, était jalonnée de 3 spéciales banderolés, une petite tout en dévers, une de 5 minutes avec une partie extrême au départ et la troisième qui faisait 8 minutes.

Johnny Aubert : "C'est ma 4ème saison d'enduro et ma première en France. 10 ans après mon dernier titre de champion de France, c'était en motocross 125 Elite, ce titre décrocher avec KTM quelques jours après la naissance de ma fille Emma, me fait vraiment plaisir. Il y a des moments comme ça dans la vie où les bonheurs s'enchaînent les uns aux autres...

Pourtant, la journée de samedi avait mal commencée puisque j'ai chuté dans la 1ère spéciale. J'ai ensuite cravaché toute la journée pour revenir sur Manu Albepart toujours très à l'aise dans les spéciales en herbe un peu tortueuses. J'ai pris la tête de la journée dans le 2ème tour et je gagne avec 30 secondes d'avance sur Albepart.

Il a plu dans la nuit de samedi à dimanche et au départ de la première spéciale, je me suis mis par terre dans le premier virage. J'ai par la suite repris la tête de la course et je termine avec près d'une minute d'avance sur le second. Je remporte ce premier titre de champion de France en ayant gagné toutes les manches. Je compte bien réaliser le grand chelem à l'occasion de la finale et offrir à KTM un nouveau titre en constructeur."





Fabien Planet a réalisé une bonne journée samedi en étant à la bagarre pour la première place avec Germain. Il va terminer la journée 2ème à 10 secondes. Moins dans le rythme dès les premières spéciales dimanche, Fabien va réaliser de bons chronos en fin de journée mais ne parviendra pas à revenir. Il termine 3ème.

En junior, Romain Boucardey a pris la tête de la course dès la première spéciale. C'est dans le second tour que Benoit Fortunato, sur un terrain séchant, a repris la 1ère place pour s'imposer au final avec 10 secondes d'avance sur Romain. Dimanche, sur un terrain humide, Romain a beaucoup chuté. Il termine 4ème à 4 secondes du podium.

KTM occupe toujours la tête du classement constructeur avec 51 points d'avance sur HM Honda.



Fabien Planet : "Nous étions ce week-end à Saint Just en Chevalet pour la 4ème manche du championnat de France d'enduro. Les organisateurs nous avaient tracé 3 belles spéciales en herbe. J'étais particulièrement motivé pour rouler sur cette épreuve car c'est mon club et c'est à 60 km de chez moi.



Samedi, j'ai bien roulé. Je suis resté toute la journée au contact de Marc Germain, revenant même à 2 secondes au début du dernier tour malgré une petite chute. Il a été plus rapide que moi en fin de journée et il s'impose pour une dizaine de secondes.



Il a plu une bonne partie de la nuit de samedi à dimanche et également toute la matinée. Durant le premier tour et demi, je n'ai jamais réussi à trouver la motricité et j'ai perdu du temps sur Gauthier et Germain. Dans le dernier tour, sur un terrain séchant, j'ai fait jeu égal avec eux mais le mal était fait et je n'ai pas pu revenir. Je termine 3ème.



Je perds une place au classement provisoire sur Gauthier. Si Germain avec ses 29 points d'avance est intouchable à la régulière, la bagarre sera rude avec Julien pour la deuxième marche du podium lors de la finale."



Romain Boucardey : "Je suis arrivé mercredi à St Just en Chevalet dans la Loire pour les reconnaissances. Le club nous avait préparé 3 belles spéciales "à la française" avec beaucoup d'herbe, des bourbiers, des dévers et une partie extrême avec un enchainement de sauts assez chauds.



Dés les premiers chronos du samedi matin je me suis bien senti. J'ai retrouvé mon pilotage avec une attaque franche et au final, beaucoup de plaisir à rouler. J'ai occupé la tête jusqu'à la mi-course. Benoît Fortunato a vraiment roulé fort sur la fin de journée et il va me passer dans le dernier tour. Malgré tout je suis content de ma journée. J'ai attaqué fort et j'ai réalisé ma meilleure place au scratch de la saison en terminant 9éme.

Le lendemain tout est remis à zéro, il a plu une bonne partie de la nuit et la journée s'annonce très glissante. Je réalise un bon premier tour car je suis en tête à la lutte avec Fortunato et Dumontier. Malheureusement le deuxième tour va s'avérer catastrophique... Je tombe dans toutes les spéciales et je perds 45 secondes dans l'extrême... Je passe 4ème, loin du podium. Je suis un peu dégouté mais il reste encore un tour et je compte bien remonter. Je vais donner mon maximum mais cela ne suffira pas, je termine 4ème à 4sec de la seconde place...

Le bilan du week-end est positif, j'ai bien travaillé ces dernières semaines notamment avec Michel mon mécano, que je remercie encore une fois, et j'ai bien progressé.J'ai retrouvé de l'attaque et je me suis vraiment fait plaisir. Maintenant je vais profiter de 3 semaines sans course pour être en super forme pour l'Aveyronnaise Classic et les finales du France et du WEC."